Education thérapeutique Régime Alimentaire

Le mauvais fonctionnement des reins entraîne une accumulation des déchets dans l’organisme : urée, créatinine, potassium, phosphore. Le traitement par hémodialyse permet une alimentation plus variée et plus riche en protéines animales (viande, poisson, œufs) que ce qu’elle est possible au stade prédialytique. Par contre la quantité quotidienne d’urine va être réduite voire nulle.

Toutefois, quelques règles de sécurité sont à respecter.

L’alimentation doit être équilibrée avec des apports de :

  • - Protéines de bonne valeur énergétique (œufs, viandes, poissons)
  • - Pâtes
  • - Riz
  • - Graisses (préférer l’huile d’olive)
  • - Légumes
  • - Fruits
  • - Laitages
  • - Eau et sel

L'eau et le sel

Entre chaque séance d’hémodialyse, l’eau et le sel s’accumulent et entraînent une prise de poids.Il n’est pas raisonnable de grossir plus de 500 g par jour, il faut donc restreindre les apports de liquides et de sel.
L’eau est apportée par les boissons (café, thé, tisane) et les aliments (potages, yaourts, fruits, légumes).Pour diminuer la soif, vous pouvez boire en petites quantités réparties dans la journée.
L’apport en sel doit être limité, car trop de sodium majore la pression artérielle et augmente la sensation de soif. Le sodium est apporté par le sel de cuisson et d’assaisonnement mais aussi par le sel contenu dans les aliments eux-mêmes. Ne jamais utiliser les sels diététiques qui sont très riches en potassium.



Le potassium

Le potassium n'est pas éliminé par les reins entre les séances et il peut entraîner des complications cardiaques et musculaires.
Il suffit de connaître les aliments qui contiennent du potassium notamment :

  • - Légumes secs
  • - Fruits secs
  • - Chocolats
  • - Café soluble
  • - Fruits (bananes, abricots, figues
  • - Pommes de terre
  • - Céleri rave
  • - Champignons
  • - Epinards
  • - Endives
  • - Tomates
  • - Sels diététiques


Les légumes pourront être consommés après ébullition et cuisson successivement dans deux eaux.

 

Le phosphore
Il s’accumule dans le sang au cours de l’insuffisance rénale chronique, ce qui contribue à un fonctionnement exagéré des glandes parathyroïdes et des désordres osseux.

Il est très important de maintenir un taux normal de phosphore dans le sang (1,23 – 1,37 mmol/L)

Pour cela, il faut limiter la consommation des aliments riches en phosphore :
- Laitages

- Fromages à pâte molle

- Poissons (truite, saumon, sardine, thon)

- Crustacés et gibiers

Le calcium 
Un apport équivalent à 1 g par jour est  souhaitable tout en tenant compte que les laitages apportent aussi du phosphore.

En résumé

Gardez une alimentation régulière, équilibrée, sans excès alimentaire, selon la prescription médicale.
Eviter de dépasser 2 à 3 kilos entre deux séances de dialyse.
La diététicienne assure régulièrement votre suivi.
Elle est là pour vous conseiller et ajuster votre alimentation en fonction de vos résultats biologiques
Si un traitement vous a été prescrit par votre médecin, veuillez le respecter et éviter de prendre d’autres médicaments sans son accord.



Logo ATUP-C

 

Identification