Indicateurs de qualité et de sécurité

Une Equipe Opérationnelle d'Hygiène veille sur la maîtrise du risque infectieux. Elle est composée d'un médecin hygiéniste, d'un cadre formateur/évaluateur, de deux infirmiers et d'un pharmacien.

 

Résultats du Tableau de Bord de Lutte contre les Infections Nosocomiales

 

Les infections nosocomiales (IN) sont les infections contractées dans un établissement de santé. Leur survenue résulte de nombreux facteurs, dont la fragilité du patient liée à sa maladie ou à son âge, la lourdeur et la complexité des soins dont il a besoin, le respect des règles de bonne pratique par les professionnels de santé, l’attention spécifiquement portée à la prévention de ce type d’infections.

Chaque année, tous les établissements de santé rédigent un bilan des activités de lutte contre les infections nosocomiales selon un modèle définit. Ce bilan, qui est obligatoire, décrit en détail la manière dont la prévention des IN est organisée dans l’établissement ainsi que certains des résultats obtenus.

Ces données sont ensuite exploitées par le Ministère de la Santé afin de calculer des indicateurs permettant d’apprécier la politique de lutte contre les infections nosocomiales mise en place au sein de chaque établissement.

 

Score Agrégé


Le tableau de bord repose sur quatre indicateurs (ICALIN, ICSHA, SURVISO et ICATB) explorant des domaines complémentaires de la lutte contre les infections nosocomiales. Le score agrégé a été élaboré à partir des résultats de chacun des indicateurs pour améliorer la lecture du tableau de bord.

En tant que professionnels les indicateurs pris individuellement vous permettent d’identifier les domaines à améliorer.

Pour les usagers ce score agrégé offre par catégorie d’établissements un affichage simplifié des quatre indicateurs sous forme d’une classe de A à E et d’une note sur 100.

 

 

 

Score ICALIN

Indice Composite d’Action de Lutte contre les Infections Nosocomiales


L’ICALIN reflète l’organisation de la lutte contre les IN dans

l’établissement, les moyens qu’il a mobilisés et les actions qu’il a mises en œuvre.

Un score ICALIN de 100 points ne signifie pas qu’il n’existe pas de risque infectieux dans l’établissement. Il indique simplement que cet

établissement a mis en place un dispositif maximum pour limiter ce

risque. De même, l’appartenance à la classe E (la moins bonne) ne signifie pas qu’aucune mesure de précaution ne soit prise, mais que la structure affiche un retard dans l’organisation de la prévention par rapport aux autres établissements de même nature en France.

 

 

 

Score ICSHA

Indice de Consommations des Solutions Hydro Alcooliques


Cet indicateur traduit l’investissement de l’établissement dans la

promotion de l’hygiène des mains par les produits hydro alcooliques (PHA).

Le pourcentage indique la consommation réalisée par rapport aux objectifs que se donne l’établissement.

Les résultats faibles de certains établissements ne signifient pas pour autant une absence d’hygiène des mains mais une utilisation encore majoritaire du lavage des mains à l’eau et au savon.

 

 

 

Les indicateurs pour l’Amélioration de la Qualité

et de la Sécurité des Soins

 

La Haute Autorité de Santé s’est engagée, depuis trois ans, en coopération avec le Ministère de la Santé, dans le développement et la généralisation d’indicateurs de qualité et de sécurité des soins.

Dans l’hypothèse de la future généralisation des indicateurs IPAQSS à la dialyse,   10 indicateurs HAS seront testés dès 2013 à  l’ATUP-C   :

- Surveillance de l’anémie,

- Surveillance du statut martial du patient traité par ASE,

- Surveillance du bilan phosphocalcique,

- Surveillance nutritionnelle,

- Appréciation de l’épuration,

- Prescriptions médicales de dialyse,

- Évaluation de l’accès à la transplantation,

- Surveillance sérologique des hépatites,

 

Identification